Actualités

Grandes marées du 20 février 2015 // nouvelles prévisions

 
Grandes marées du 20 février 2015 // nouvelles prévisions

La préfète de la Manche lance un appel à la vigilance pour les grandes marées du 20 février prochain.

Les nouveaux éléments météorologiques fournis par Météo France prévoient l’arrivée d’une zone dépressionnaire dans le milieu de l’après midi du vendredi 20 février 2015. Cette dépression sera de 1005 à 1010 hectopascals.

Compte tenu des coefficients de marée annoncés jusqu’à 118, cette dégradation va s’accompagner des phénomènes suivants :

-   vent de Nord-Ouest : force 5 à 6 : 40 à 50  km/h et jusqu’à 70 km/h en rafales.

-   précipitations de 15 à 20 mm

-   surcote de 5 à 10 cm du nord au sud de la côte Ouest

-   vagues de 3m50 à 2m50 du nord au sud de la côte Ouest.

Il est recommandé à la population de se tenir éloignée du bord de mer, des estuaires et des rivières côtières et de se tenir informée de l'évolution de la situation en écoutant les informations diffusées par les médias. Si nécessaire, circulez avec précaution en limitant votre vitesse et ne vous engagez pas sur les routes exposées à la houle ou déjà inondées.

Conséquences possibles :

-  Les submersions marines peuvent provoquer des inondations sévères et rapides du littoral, des ports et des embouchures de fleuves et rivières. Les vagues peuvent, quant à elles, endommager des infrastructures côtières par effet mécanique et provoquer des envahissements d'eau par projection. Ces deux phénomènes, lorsqu'ils sont simultanés, sont particulièrement destructeurs.

-  En cas de submersion, les voies de communication, les habitations, les zones d'activités peuvent être inondées et endommagées en quelques heures, voire moins, même à plusieurs kilomètres du littoral.

-  Les vagues peuvent transporter des objets ou matériaux (notamment des galets) et en faire des projectiles susceptibles de blesser des personnes ou d’endommager des biens.

-  Les objets non correctement arrimés peuvent être emportés.

-  Les bateaux, même amarrés au ponton dans les ports, peuvent être soulevés et emportés sur la terre ferme.

-  A proximité des estuaires, l'écoulement des cours d'eau peut également être ralenti voire stoppé, ce qui génère alors des débordements.

-  Les dégâts peuvent être aggravés en cas de violentes rafales de vent, fortes pluies, ruptures de digues.

-  Les dommages aux personnes et aux biens provoqués par les vagues et les submersions dépendent donc de facteurs naturels mais également de l'implantation des activités humaines (occupation des sols). Ils peuvent être réduits grâce à des mesures de protection (digues, jetées, dunes) et de prévention (restriction sur les aménagements en zone exposée, information, préparation...).

 

 

Conseils de prudence pour les habitants de bords de mer :

-  Fermer les portes, fenêtres et volets en front de mer

-  Protéger les biens susceptibles d'être inondés ou emportés

-  Prévoir des vivres et du matériel de secours

-  Surveiller la montée des eaux et se tenir prêt à monter à l'étage

-  Se tenir informé auprès des autorités communales ou préfectorales et se préparer, si nécessaire et sur ordre, à évacuer son habitation.

Pour les plaisanciers et les professionnels de la mer :

-  Ne pas prendre la mer ; Ne pas pratiquer de sport nautique

-  Si vous êtes en mer, ne pas essayer de revenir à la côte

-  Avant l'épisode, vérifier l'amarrage de son navire et l'arrimage du matériel à bord. Ne rien laisser à bord qui pourrait provoquer un sur-accident

Pour les baigneurs, plongeurs, pêcheurs ou promeneurs :

-  Ne pas se mettre à l'eau, ne pas se baigner

-  Ne pas s'approcher du bord de l'eau même d'un point surélevé (plage, falaise)

-  S'éloigner des du bord de l'eau (rivage, plages, ports, sentiers ou routes côtières, falaises...).