Actualités

La préfète de la Manche lance un appel à la prudence sur la route pour les vacances de la Toussaint

 
 
La préfète de la Manche lance un appel à la prudence sur la route pour les vacances de la Toussaint

A l’occasion des prochains départs en vacances, la préfète de la Manche appelle les usagers à rester vigilants et prudents, à respecter strictement le code de la route...

 et à adapter en permanence leur conduite aux conditions de circulation, afin d’éviter que les vacances ne se transforment en drame pour eux et leur famille.

 A l’occasion des week-ends de ces vacances scolaires, les contrôles routiers opérés par les forces de l'ordre dans le département seront renforcés, sur l'ensemble du réseau routier et autoroutier du département.

L'action des forces de l'ordre sera naturellement destinée à lutter contre les excès de vitesse mais également contre les pertes d’attention au volant, qu’elles soient induites par des pratiques addictives (alcool et stupéfiants) ou par l'usage du téléphone portable sous toutes ses formes (appels téléphoniques, rédaction/lecture de SMS). Policiers et gendarmes veilleront également au respect des règles de priorité, au port de la ceinture de sécurité à l’avant comme à l’arrière et des équipements de sécurité. Ces fautes comportementales sont très souvent à l'origine des accidents dans le département.

Une attention particulière sera également portée aux deux-roues motorisés qui doivent redoubler de vigilance, contrôler leur vitesse et porter un équipement parfaitement adapté à leurs déplacements et faire l’objet de toutes les attentions de la part des autres usagers

La préfète de la Manche rappelle quelques conseils de prudence à suivre :

Avant de prendre la route :

  • Ne buvez pas d'alcool si vous devez prendre le volant. En cas de consommation d'alcool, adopter le « réflexe éthylotest » pour vous assurer de votre aptitude à conduire,
  • Étudiez votre itinéraire pour ne pas vous laisser surprendre au moment où un choix directionnel se présente à vous. Repérez des lieux où vous prévoyez de vous arrêter pour faire des pauses au minimum toutes les deux heures.
  • Vérifiez l'état général de votre véhicule et plus particulièrement les pneumatiques et leur pression, les feux de signalisation et les balais d'essuie-glace,
  • Assurez-vous de la présence, dans votre véhicule, d'un gilet de sécurité et du triangle de présignalisation. Sur la route : 
  •  Attachez votre ceinture et vérifiez que tous les passagers sont attachés,
  •  Respectez les limitations de vitesse, gardez une distance de sécurité confortable et adaptez votre vitesse aux conditions météorologiques. Une visibilité insuffisante, associée à une vitesse excessive ou non adaptée aux conditions météorologiques accroît le risque d’accident,
  • Respectez les distances latérales de sécurité lors du dépassement d'un deux roue ou d'un piéton (1 mètre en agglomération et de 1,50 mètre hors agglomération),
  • Restez à l'écoute de l'information routière grâce aux radios d'autoroutes et aux radios locales,
  • Mettez votre téléphone portable sur messagerie et arrêtez-vous dans un endroit sécurisé pour répondre,
  • Faites une pause au moindre signe d'assoupissement, et, au minimum toutes les deux heures, pour vous réhydrater et vous dégourdir les jambes.

N'oubliez pas en cas de panne sur la chaussée ou ses abords :

  • d'allumer vos feux de détresse,
  • d'endosser votre gilet de sécurité avant de sortir du véhicule,
  • de placer le triangle de pré-signalisation environ 30 mètres avant l'obstacle à signaler, sauf si cette opération met manifestement votre vie en danger.

 

Avec le passage à l'heure d'hiver le dimanche 26 octobre 2014, les usagers à faible visibilité nocturne, (piétons, cyclistes) doivent redoubler de vigilance. En effet, l’heure d’hiver accroît la période d’obscurité aux heures de pointe, heures auxquelles les usagers de la route sont les plus nombreux et les plus fatigués.

  • Piétons, optez pour le clair 

Aux abords et aux centres des villes, aux heures critiques, l’éclairage des véhicules et des lampadaires ne suffit pas toujours à bien voir les piétons qui traversent. À pied, préférez des vêtements clairs, ou mieux encore, assortis de bandes rétro-réfléchissantes.

  • Automobilistes, méfiez vous des « trous noirs » 

Le soir, les automobilistes doivent redoubler de vigilance. Il leur faut ralentir et se méfier des « trous noirs », ces passages d’une zone éclairée à un espace plus sombre d’où un piéton peut surgir. Vous qui roulez, adaptez toujours votre vitesse, circulez les vitres sèches et désembuées, car les reflets masquent la présence d’un piéton et écartez-vous au moins d’un mètre des trottoirs par précaution.

  • Cyclistes, adoptez le fluorescent 

En ville, les cyclistes risquent aussi de ne pas être vus par les autres usagers de la route. Cyclistes, n’oubliez pas que le gilet de sécurité rétro-réfléchissant est obligatoire la nuit si vous circulez hors agglomération, et le jour, lorsque la visibilité est faible et qu’il est fortement conseillé de le porter aussi en ville. Ne roulez pas sur les trottoirs et veillez au bon fonctionnement votre éclairage de manière à être toujours vus, y compris à contresens.