Protection & Santé animale

Protection & Bien-Etre Animal

 

Le bien être animal est devenu une préoccupation du consommateur. C’est la raison pour laquelle les Directions départementales de la protection des populations aidées par les vétérinaires sanitaires surveillent les conditions d’élevage et les conditions de transport des animaux.

Le confort des animaux en élevage :

Les bâtiments et locaux doivent être propres et construits de manière à ne pas blesser les animaux et à respecter leur comportement.

En plein air, ils doivent être protégés des intempéries et des prédateurs.

Les équipements automatiques doivent être régulièrement contrôlés.

L’alimentation et l’abreuvement doivent être sains et adaptés.

Le bien-être nécessite une attention et une vigilance régulière de l’éleveur.

Des registres d’élevage sont régulièrement tenus.

Le personnel qui s’occupe des animaux doit être compétent.

Les interventions sur les animaux doivent être limitées.

L’union européenne s’est dotée d’un dispositif juridique conséquent et contraignant en matière d’élevage, de transport et d’abattage, qui entraîne de gros efforts, des investissements et donc un coût pour les filières professionnelles concernées.

L’arrêté ministériel du 28 juin 2010 établissant les normes minimales relatives à la protection des poulets destinés à la production de viande transpose, en France, la directive européenne 2007/43/CE qui vise à assurer un niveau minimum de bien-être pour les poulets de chair produits en Europe.

Le transport des animaux :

La France est particulièrement concernée par le transport d’animaux du fait de son importante activité d’élevage et de sa situation géographique au cœur de l’Europe. Elle s’est donc dotée très tôt d’un dispositif juridique et a mis en place des systèmes de contrôle appropriés tant pour les conditions liées au véhicule, l’aptitude des animaux à être transportés, les rythmes précis à respecter que pour l’agrément des transporteurs. Transporter un animal, c’est veiller à son bien être, à son chargement, dans le véhicule pendant les arrêts, et à son déchargement pour :

respecter l’animal qui se trouve dans des conditions inhabituelles,

respecter le travail de l’éleveur qui a veillé à son bien être,

garantir une qualité de la viande lorsqu’il est conduit à l’abattoir,

diminuer les risques d’accident du travail.

> Note relative au transport des animaux vivants - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,05 Mb

> Arrêté du 17 juillet 2000 justificatif formation transport - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,07 Mb

> Formulaire demande CAPTAV - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,06 Mb

> formulaire si changement convoyeur ou véhicule - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,06 Mb

> FORMULAIRE demande autorisation (équidés) - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,07 Mb

> FORMULAIRE demande renouvellement autorisation (équidés) - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,07 Mb

> formulaire déclaration CAPTAV hippique - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,10 Mb